Chapo

Labo Cités, centre de ressources politique de la ville en Auvergne-Rhône-Alpes et Formassimo, centre de formation professionnelle spécialiste du secteur culturel s’associent pour proposer une offre de formation inédite sur les méthodes et conditions pour mener une action artistique et culturelle dans les quartiers populaires.

Une session de 3 jours aura lieu les lundi 6 décembre, mardi 7 décembre et lundi 13 décembre 2021.

Contexte

Depuis plusieurs décennies, des actions artistiques et culturelles sont menées dans les quartiers populaires, à l’initiative d’institutions étatiques, de collectivités locales, d’acteurs associatifs, d’artistes, de collectifs d’habitants ou encore de citoyens.
Souvent, ces projets interrogent les rapports entretenus entre action culturelle, création artistique et participation des publics.

D’un côté, il est historiquement d’usage de permettre aux habitants des quartiers populaires d’accéder à l’art et à la culture (autrement dit, aux « œuvres capitales de l’humanité » (1) selon la formule consacrée par André Malraux en 1959), au nom de la démocratisation culturelle.
D’un autre côté, les institutions culturelles sont parfois critiquées et considérées comme ne permettant pas la reconnaissance pleine et entière des pratiques culturelles et des capacités de création des habitants.

Pour sortir de cette opposition classique – culture savante versus culture populaire – les artistes et, plus généralement les acteurs de terrain, qu’ils soient institutionnels ou associatifs, doivent imaginer d’autres modes de faire et de nouvelles manières d’impliquer les citoyens.

Si le contexte politique est favorable à ce type de réflexions et d’actions (2), la réalité est souvent plus complexe : logique de financements à déchiffrer, risque d’instrumentalisation des artistes voire des publics, modalités de partenariats entre artistes et structures de terrain à calibrer, liens entre projets culturels et renouvellement urbain à définir, etc. Dans ce contexte, Labo Cités et Formassimo proposent la formation « Mener une action artistique et culturelle en quartier populaire » pour donner les clés de lecture de ces enjeux et identifier les leviers nécessaires à la création de ces nouveaux rapports.

(1) Décret no 59-889 du 24 juillet 1959 portant organisation du ministère chargé des Affaires culturelles.
(2) Convention d’objectifs 2016-2020 entre les ministères chargés de la Ville et de la Culture signée le 8 février 2017 et instruction du 24 octobre 2019 relative à la mise en œuvre des mesures « culture » de la Feuille de route du 18 juillet 2018 « Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers ».


Objectifs de la formation

À l’issue de la formation, le.la stagiaire sera en capacité de :
Concevoir et mettre en œuvre des projets d’action artistique et/ou culturelle en lien avec les attentes et les cadres des politiques publiques.
Comprendre les enjeux historiques et sociaux des projets artistiques et culturels en quartiers politique de la ville et leur lien avec les politiques publiques.
Identifier et mettre en œuvre des partenariats adaptés aux attentes et aux moyens d’action.
Évaluer un projet d’action artistique et/ou culturelle.
Identifier et solliciter les dispositifs de financement d’action culturelle, notamment en lien avec les quartiers prioritaires de la ville.


Public

Agents de collectivités (service politique de la ville, service culturel), salariés et bénévoles d’associations et structures d’éducation populaire, acteurs artistiques et culturels (chargés de production, chargés de médiation, artiste), collectifs et associations d’habitants

 

Déroulé de la formation

Jour 1

  • Accueil et présentation des participants
  • Les concepts clés de la formation
    À partir des représentations individuelles et collectives, ce module a pour objectif de faire émerger une définition partagée des concepts et enjeux au cœur de la formation : politique de la ville, médiation artistique, politique publique, participation citoyenne, éducation populaire...
  • Culture et politique de la ville, de quoi parle-t-on ?
    Ce module vise à comprendre les enjeux de la politique de la ville, ceux des politiques culturelles, leurs liens et les dispositifs existants.

 

Jour 2

  • Culture et politique de la ville, de quoi parle-t-on ? (suite)
    Sous forme de débat collectif, les participants abordent les grands enjeux et les points d'achoppement : éducation populaire/éducation artistique et culturelle ; espace public extérieur/lieu fermé ; aller vers/inviter à ; artiste en résidence/artiste invité ; événementiel/temps long…
  • Témoignage et découverte d’un projet
    Une visite de terrain dans l'agglomération lyonnaise permettra la rencontre d'acteurs locaux en charge d'un projet artistique et culturel en quartier populaire.

 

Jour 3

  • Les pratiques à l’œuvre
    À partir de projets proposés par les participants, ce module conduit les stagiaires à apporter des retours réflexifs collectifs sur ces situations vécues.
  • Posture et savoir-être
    Travail sur la posture du porteur de projet : est-il animateur, médiateur, artiste, un peu de tout cela à la fois ?
  • Évaluation d’un projet artistique et culturel en quartier populaire
    Ce module propose aux participants de réfléchir à la mesure de l’impact réel d’un projet artistique et culturel en quartier populaire en fournissant des outils et des ressources.


Formateur.trice.s

  • Sarah Battegay est directrice de production auprès de la Compagnie Antiquarks, fondatrice du « Label du coin ». Formatrice depuis 2010 et responsable pédagogique de l’organisme de formation Formassimo. Au sein de la compagnie Antiquarks, elle a développé de nombreux projets de médiation culturelle relevant aussi bien des Conventions territoriales d’éducation artistique & culturelle en milieu rural que dans le cadre de la politique de la ville. Son approche pédagogique lie ainsi étroitement expertise technique et expérience de terrain dans le secteur du spectacle vivant.
  • Fabien Bressan est adjoint de direction à Labo Cités (centre de ressources politique de la ville en Auvergne-Rhône-Alpes). Après des études de géographie et d’urbanisme, il travaille près de 12 ans au sein de l’association Robins des Villes, dans laquelle il anime de nombreuses formations sur la participation citoyenne dans les projets urbains. Depuis 5 ans, il intervient dans le cadre de formations initiales ou continues sur les enjeux et conditions de la participation citoyenne auprès de publics divers (élus, professionnels, étudiants, associations, habitants …).
  • Marjorie Fromentin a travaillé pendant près de 7 ans au sein du réseau culturel européen Banlieues d’Europe, après des études en gestion de projets culturels et un passage dans le milieu professionnel de l’art contemporain. Cette expérience lui a permis de s’engager dans la valorisation des projets artistiques participatifs menés dans les quartiers populaires en France et en Europe mais également de s’intéresser aux projets culturels en lien avec le renouvellement urbain. Elle poursuit son engagement dans la politique de la ville en étant, depuis 5 ans, chargée de mission à Labo Cités (centre de ressources politique de la ville en Auvergne-Rhône-Alpes) où elle est référente sur les thématiques laïcité, lutte contre les discriminations, jeunesse et égalité femmes-hommes.

 

Cette formation est co-développée par Labo Cités et Formassimo 

logo-labocité.pngformassimo_baseline_rvb.png

Labo Cités 4 rue de Narvik 69008 LYON. Tél. : 04 78 77 01 43
⤒ Retour en haut